KAOLACK : Les femmes à l’école de la transformation céréalière

Les femmes de l’Association « And Ligguey Ngane SAER » Extension de Kaolack ont bénéficié d’une formation sur la transformation des céréales locales, pour lutter contre le chômage et valoriser les produits locaux. La cérémonie de clôture s’est tenue dans les locaux de l’antenne régionale de l’office national de formation professionnelle de Kaolack (ONFP), le mois d’ août dernier.

Les femmes de l’Association « And Ligguey Ngane SAER » Extension de Kaolack qui s’activent dans la transformation des fruits et légumes ont été capacitées par l’office national de formation professionnelle (ONFP) sur les techniques de la transformation des céréales locales. Au nombre de 20, elles ont été outillées pour pallier au manque de qualité de la production qui constituait un handicap dans leurs activités transformatrices. L’association promeut les ressources locales à travers la transformation pour l’atteinte de l’autosuffisance d’une part et d’autre lutte  efficacement contre le chômage des femmes dans la commune de Kaolack par la création d’activités génératrices de revenus.

Pour améliorer leur pratique et renforcer leur compétence, elles ont sollicité de l’ONFP une formation en transformation de manioc. Cette sollicitation n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. L’office national de formation professionnelle, conscient de son rôle, de sa mission et de l’importance d’une telle formation au profit des femmes, pour leur autonomisation et l’atteinte de la sécurité alimentaire a décidé de les outiller dans le domaine de la transformation des céréales locales (TCL).  Il a fallu 91 heures de formation étalées sur une période de 13 jours pour  l’opérateur de Formation « GIE Touba Darou Salam », pour permettre aux femmes de ladite structure à être aptes à réaliser des produits finis et semi-finis en quantité et en qualité  suffisantes conformes aux normes et aux besoins de la clientèle.

La formation a couté la bagatelle de trois millions quarante et un mille trois cents (3 041 300) F CFA.  Elle a permis aux bénéficiaires d’identifier  les matières premières de qualité, de s’approvisionner  en intrants et équipements de qualité destinés à la TCL, d’appliquer  les règles d’hygiène, de sécurité et de santé liées à la transformation de céréales locales. Aussi, elle a permis à ces dernières de dérouler  les opérations de transformation des céréales locales selon les procédés et techniques appropriés et de gérer une unité de transformation de céréales locales.

Cette formation qui s’inscrit en droite ligne avec la politique d’autosuffisance initiée par l’Etat du Sénégal a permis aux femmes de l’Association « And Ligguey Ngane SAER » de la région de Kaolack d’être en mesure d’exercer une activité génératrice de revenu. Ce, pour renforcer leurs ressources, améliorer leur production sur le plan de la qualité ; répondre aux besoins de la clientèle et enfin, faire face à la concurrence des autres acteurs. La cérémonie de clôture de la formation en transformation des céréales locales a enregistré la présence de plusieurs autorités de la région de Kaolack comme, Khadidiatou Diallo, Inspectrice d’Académie, Badou Diallo du Service régional du Développement communautaire, El Hadji Cheikh Diagne, Directeur du Centre de Formation professionnelle de Mbadakoune ; Bineta Gueye, Responsable commercial de l’ONG CLUSA/PSEM,  Amy Sar Ndao, Présidente de la Coopérative des Agro-alimentaires.