SUCCESSION A LA TETE DE L’ONFP Sanoussi DIAKITE passe le témoin à Dr Souleymane SOUMARE

Après 7 ans de loyaux services rendus à l’Etat du Sénégal à la tête de l’Office national de formation professionnelle (Onfp), Sanoussi Diakité a passé le témoin à son successeur, Dr Souleymane Soumaré. La passation a eu lieu ce mercredi 16octobre 2019 dans les locaux de l’institution.


Les locaux de l’Office national de formation professionnelle ont été exigus pour contenir le monde venu prendre part à la cérémonie de passation de service entre Sanoussi Diakité, Directeur général sortant de l’Onfp et Dr Souleymane Soumaré, Directeur général entrant. Après sept années de services rendus, Sanoussi Diakité a fait ses adieux à ses collaborateurs dans une ambiance festive et joviale. Devant le personnel et les proches des deux directeurs généraux venus de Kolda et de Diourbel, le Directeur général sortant a tenu l’assistance en haleine pendant plusieurs minutes au cours desquelles, il est revenu sur son passage et ses réalisations à la tête de l’institution. « Aujourd’hui est un jour de fête. C’est vraiment un jour de fête pour célébrer la confiance qui a été placée en moi par le président de la République Macky Sall depuis 2012 pour conduire les destinées de l’Office national de formation professionnelle d’une part et d’autre part de célébrer l’entrée en fonction du Dr Souleymane Soumaré. C’est une fête pour moi. Une fin de mission qui annonce une nouvelle mission. Je suis un homme comblé » a laissé entendre le Directeur général sortant, Sanoussi Diakité. Durant ses années de fonction, Sanoussi Diakité assure s’être évertué « à donner à l’institution la plénitude de ses missions à travers tous les axes d’intervention ». À cet effet, poursuit-t-il «  lorsque nous arrivions en 2012, le budget de l’Onfp était de un milliard quatre cent millions (1.400.000.000). Aujourd’hui, il est à dix-huit milliards (18.000.000.000) de francs CFA ». Il renchérit « j’ai travaillé à doter l’Office d’un manuel de procédure qui organise et structure les procédures et les opérations. Des manuels, au nombre de 03, ont été édités et diffusés par le service d’édition de l’Onfp et diffusé dans le système de formation professionnelle. Le manuel du meunier a également été mis au point et utilisé par les professionnels dans leurs branches et leurs activités ». Dans le cadre de la maitrise d’ouvrage déléguée (MOD) qu’il a instauré et que l’Onfp assure, Sanoussi Diakité annonce que « 19 centres de formation sont en construction. Cela non sans préciser qu’il a œuvré pour l’introduction de la formation qualifiante qui débouche sur la délivrance d’un titre de qualification ». Il a précisé à cet effet que « les certifications de l’Onfp permettent à des milliers de jeunes de trouver de l’emploi. 48 750 demandeurs d’emploi et travailleurs ont été formés sous son magistère et parmi lesquels 10 660 ont obtenu un titre de qualification. « Ces formés sont injectés dans le marché du travail ». Par ailleurs, le Directeur général sortant a mentionné que l’Onfp a subi régulièrement des audits de la Cour des comptes, du Bureau organisation et méthode (Bom), des commissaires aux comptes. « Je touche du bois et remercie Dieu, jamais un contentieux, ni de reproche n’a été fait à l’Onfp » s’est-il félicité de sa gestion. Pourtant, énonce-t-il « l’Onfp a passé 18 milliards de marchés depuis 2012, mais aucun scandale n’a été entendu dans la presse pour avoir fait une mauvaise passation ou une mauvaise gestion pouvant déboucher sur un contentieux ». Ceci étant, il a exhorté son successeur à poursuivre dans la même dynamique tout en préservant le legs ; à continuer le travail déjà commencé et à apporter des innovations pouvant aider et accompagner les pouvoirs publics. Très attentif et s’inscrivant dans la continuité, Dr Souleymane Soumaré, Directeur général entrant n’a pas dérogé à la règle en remerciant et louant les qualités de son prédécesseur. « Je voudrais vous donner l’assurance que nous allons œuvrer à poursuivre les réformes utiles et l’accomplissement du service public » a-t-il fait savoir. Dans son propos, le Directeur général entrant de l’Onfp a invité le personnel à se mettre à la tâche et à redoubler d’effort dans le travail pour donner corps à la vision du chef de l’Etat, Macky Sall qui est celle de développer le Sénégal. A l’en croire « il ne s’agira pas de former pour former mais, de veiller rigoureusement et efficacement à l’articulation entre le diptyque formation/emploi afin de garantir l’insertion aux personnes à la recherche d’un travail ».